Plan

Plan Daffaires

Plan d'affaires sommaire

Préambule

La structure d'un GIE ne vise pas la réalisation de bénéfices autant que des structures commerciales telles qu'une SA, SÀRL, etc. Les bénéfices restent cependant permis, et distribués entre les membres de la structure.

Parler d'un "plan d'affaires" ("business plan") doit alors être recadré par rapport aux plans habituels, et simplement regardé sur la possibilité de dégager quelques subsides mensuels, pour indemniser les frais d'abonnement internet, d'usure de matériel informatique, d'électricité, etc.

Le texte qui suit n'est donc qu'une illustration sommaire de possibilités : essayer de dégager mensuellement autour de 5 à 10 euros par membre.

Introduction

Le plan se base sur des approximations, et des objectifs. La partie "objectifs" comporte une zone rouge, qui signifie un échec et un arrêt de l'activité, et une zone orange qui doit obligatoirement engendrer des mesures correctives : soit ces mesures portent leurs fruits et la zone verte est retrouvée, soit c'est un échec.

C'est la réussite qui est uniquement visée, le reste servant de repères pour l'atteindre. Estimation du web francophone

Objectifs

Phase de démarrage et d'installation

La "phase de démarrage ou d'installaton" comprend :

  • la finalisation des programmes et leur diffusion,
  • les 3/4 du web francophone explorés et référencés
  • un nombre conséquent de membres au sein du réseau
  • des premières ventes d'espaces publicitaires

Le moyen terme est fixé vers 6 mois à un an en zone verte, et jusqu'à un an et demi en zone orange. Si l'un de ces objectis n'était pas atteint au bout de 18 mois un arrêt du GIE serait demandé. Certaines parties telles que le référencement du web est nécessaire à relatif court terme.

Données servant de base aux calculs

Un référencement exhasutif du web francophone est nécessaire. De là, une estimation ainsi qu'une compréhension de ce qui est enregistrable par "web francophone" est nécessaire.

Nous tablons sur 4 milliards de pages webs francophones, incluant des pages dénuées de sens ou de contenu (pages parking, pages redondantes).

Voir : Estimation du web francophone

Taille par article

Pour une estimation de la taille pertinente d'une page, dénudée de tout effet de style, de publicités, nous prenons les moyennes fournies par Wikipédia pour les pages francophones : 3 Ko par article (source), avec une répartition de plus de 85% d'articles qui ont plus de 0,5 Ko (source) et 40% qui font plus de 2 Ko de "texte lisible" (source).

Nous prenons comme approximation 500 mots par article et 3Ko par page.

Taille du web francophone à référencer

4 milliards de pages à 3 Ko par page font 12.000 Go (12 To).

Avec les incertitudes, nous parlerons de 10 à 20 To d'informations à récupérer.

Besoins unitaires

Le serveur central stockera des identifiants pour les mots qui seront repris par identifiant sur les ordinateurs des membres (donc moins de place nécessaire). Cependant, les mots seront liés entre eux, ainsi qu'au nom de domaine à référencer. Nous estimons au total un besoin de 50% de place en plus, soit de 15 à 40 To.

Pour un stockage par membre de 50 à 100 Go sur leur propre disque dur, il faudrait, pour un recensement complet du web francophone, entre 200 à 500 membres disponibles simultanément.

Rythme de croisière

L'accroissement des membres

La phase de démarrage correspond à une étape avec un nombre de membres assez restreint, avec pour remier but montrer un système opérationnel.

Le rhytme de croisière correspond à un accroissement jusqu'à une taille plus conséquente de membres, dont le but n'est plus d'avoir un nombre d'ordinateurs conséquents en réseau (cette étape est censée être atteinte à moyen terme), mais de répondre aux buts du GIE : mettre en commun des capacités en vue d'obtenir de meilleurs résultats de recherche, et accessoirement être indemnisé.

Projection du nombre de membres

Quelques données en vrac en vue d'une estimation :

  • 500.000 personnes exercent la profession d'informaticien en France ;
  • 35 millions d'inernautes en France en 2010 ;
  • les fortes progessions en quelques mois de sites comme Facebook ;
  • autour de 100.000 personnes dans des programmes d'affiliation en France source
  • 300.000 utilisateurs de linux en France ;
  • combien de webmasters ? Etc.

Je ne serais pas surpris qu'à terme le GIE puisse regrouper entre 50 et 300.000 personnes.

Vérifications de la faisabilité et de la rentabilité à terme

En phase d'installation, on comptait sur 200 à 500 membres simultanément. En phase de fonctionnement, nous pouvons multiplier ces chiffres par 100, pour compenser les ordinateurs éteints et pour accroître les résultats possibles, soit entre 20 et 50.000 membres. L'estimation du nombre, entre 50 et 300.000 est très nettement suffisante.

Gains potentiels

Le marché de la publicité se concentre sur la publicité liée aux recherches et les affichages ("display"). Pour 2010, suivant les sources, le numéro un du secteur gagnerait entre 400 millions et 1 milliard d'euros juste en France. L'objectif étant de s'approprier 0,5% à 2% du marché, ceci ferait entre 3 et 8 millions d'euros de chiffres d'affaires.

Avec une rétribution visée de 50%, ceci ferait autour de 5 à 160 euros par membre et par an. À noter que les membres seront à terme indemnisés suivant l'espace disque laissé accessible (en Go/heure).

Informations générales

Proposition

Autres informations

tumblr hit tracking tool

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki